19
MO commencement de ceste saty⸗
20
re est vne quarte furie adiou
21
stee a troys qui est le ieu dit
22
ie anombreray icy mes folz.
23
Et ainsi a noz chansons de
24
rechief se offre la tourbe et compaignie sordide
25
des ieux Car aucuns sont tellement ambra/
26
sez du debat du ieu et honnorent les ieux par si
27
grande sedulite et haste quilz se reputent ioyes
28
souueraines tourner les dez et ainsi troys
29
dez bien courans sur table leur appareillent
30
leurs seules ioyes tant que les estrifz de
31
leurs ieux tournent et passent les iours et les
32
nuictz Car tousiours le decourt et deman
33
de les gaingz sordides ors infames et mal
34
acquis Aduient aucunesfoys que le de enrichist
35
aucun par le frequenter Mais la chienne faulse
36
et dommaigeuse le mort Cest a dire luxure qui
37
incontinent le rase et luy oste tout a la fin et
38
voulentiers voyt on communement que ce que
39
vng ioueur de dez y gaigne sil ne le repert il
40
le despend auecques quelque paillar de qui ainsi
41
que vne chienne le mort Et sil en est tant soit
42
pou abuse ne fait point difference de luy
43
donner tout ce que elle demande/ car il luy
44
semble bien que cest argent la ne coste rien Le
45
ieu est mauuais/ car il fait lhomme bile et
46
iracundieux relasche les secretz de la pensee
47
gaste et infait lentendement et lengin de
48
lhomme et nuyst aux sens Il fait les hom
49
mes courroussez quant ilz perdent et
50
froisse les precordes si que par le de les
51
hommes sont tousiours sollicites en pei⸗
52
ne trauail et soucy Car combien que on
53
ny vse point ses souliers et que la peine des
54
membres ne soit pas grande les esperitz
55
sont tousiours en trauail et sans quelque
56
repos. Rien aultre chose ne curent les
57
ioueurs que le ieu Toute leur volupte
58
et plaisance est fichee aux sors et aux ad
59
uentures du de ou de la carte si quil leur
60
semble que ce soit vne grace de dieu quant
61
le de leur dit bien. Et par nuict sans re⸗
62
pos veillent crient iurent souuent/ et ne
63
les esmeut aucune fain ou aucune soif.
64
Et le grant mal est que souuent par griefue
65
fureur ilz diffament les playes de Iesu
66
crist en iurant par le sang par la mort
67
ou par lan vertu et tournent leurs ordes
68
et nephandes parolles aux dieux souue⸗
69
rains et blasphement dieu et les sainctz ainsi
70
que se le conditeur du monde eust la cure et
71
garde des ioueurs pestiferes et quil ployast
72
a leurs laydes parolles Vne chose plus
73
spurcide et orde toutesfoys est que la femme
74
meslee auecques les mauuais hommes ioue
75
et vacque tousiours a la table Et ont acou
76
stume le noble/ le clerc/ le citoyen/ le ieune/
77
lancien iouer souuent auecques les petis
78
vulgaires et tendre peuple auquel il est de⸗
79
cent et appartient quil ioue peu/ quil pren⸗
80
ne temps conuenables et quil eslise person
81
nes pareilles a luy Cestassauoir que quant
82
vng simple homme de mestier veult iouer
83
par quelque maniere de recreation il le doit
84
faire brief non pas y vser les nuictz de peu
85
de chose et en temps quil ne perde poinct a
86
faire son labeur ordinaire Auecques gens
87
aussi qui ne soyent point plus grans mai⸗
88
stres que luy ou aultrement il se destruit.
gw5065_100_providence_i2v
19
En iterum
nostris etc.

34
Hunc senio
ditat etc.

45
Ludus agit
bilem etc.

56
Nil curant
aliud. etc.

64
Sepe furo
re graui etc.